Les Japonais surpris par l'exode des expatriés français

le
0
La distribution de pastilles d'iode à Tokyo a permis d'évaluer à plus de 2000 le nombre de Français restés dans la capitale. Et entre 1000 et 2000 seraient rentrés directement en France.

Osaka est devenue la «capitale de secours» du Japon, pour de nombreuses communautés étrangères. L'ambassade d'Allemagne vient de s'y délocaliser. Comme celle d'Autriche ou de Croatie, tandis que celle de Finlande décidait de descendre plus au Sud, à Hiroshima. Les Français, invités par un message de l'ambassade dès dimanche dernier, y sont aussi descendus en nombre. Difficile d'avoir des chiffres précis. Mais la distribution de pastilles d'iode à Tokyo a permis d'évaluer à plus de 2000 le nombre de Français restés à Tokyo. Quelque 2000 expatriés seraient partis pour le sud du pays ou les pays environnants, comme Hongkong ou Singapour. Et entre 1000 et 2000 seraient rentrés directement en France.

 

Migration de précaution

 

Certaines entreprises ont aussi opté pour la migration de précaution, comme Google qui s'est installé provisoirement à Osaka. Selon les secteurs, la relocalisation n'est techniquement pas chose aisée. Elle a en outre son coût psycholo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant