Les islamistes profanent le nom de Dieu, estime le pape

le
0
    ROME, 25 mars (Reuters) - Le pape François a condamné 
vendredi la "violence sans précédent" des militants islamistes, 
estimant que les auteurs d'attaques terroristes justifiant leurs 
actes par la religion profanaient le nom de Dieu. 
    Trois jours après les attentats qui ont fait 31 morts à 
Bruxelles, la sécurité avait été renforcée en ce vendredi saint 
lors de la traditionnelle procession du chemin de croix autour 
du Colisée de Rome. 
    S'exprimant après la cérémonie retraçant la passion du 
Christ, François a condamné "les expressions du fondamentalisme 
et les actes terroristes commis par les fidèles de certaines 
religions qui profanent le nom de Dieu et qui se servent de lui 
pour justifier une violence sans précédent". 
    Jeudi, le Saint-Père avait qualifié les attentats de 
Bruxelles d'"actes de guerre". Vendredi, il a à nouveau évoqué 
les chrétiens décapités et immolés au Moyen-Orient ainsi que 
ceux qui ont été contraints de fuir leur foyer. 
    François a également condamné les hommes politiques qui 
alimentent le conflit et "arment les trafiquants qui alimentent 
le chaudron de la guerre avec le sang innocent de nos frères et 
soeurs, et donnent à manger à leurs enfants le pain trempé dans 
le sang". 
    Le pape présidera samedi soir la veillée funèbre précédant 
Pâques avant de délivrer sa bénédiction "urbi et orbi" dimanche 
depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre. 
     
     
     
     Ce Vendredi saint 
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant