Les islamistes égyptiens sous le choc de la répression

le
0
Le bilan des affrontements de mercredi est de plus de 500 morts. Les violences ont repris hier, alors que l'État d'urgence a été décrété.

Le Caire

Les Frères musulmans veillent leurs nombreux morts. Près de 250, dans la mosquée al-Iman, près du sit-in de Rabaa. C'est du lieu de l'ancien rassemblement pro-Morsi qu'ils viennent, tous. Wafaa Hefny, sympathisante de la Confrérie, a fait les voyages: «On a commencé à aller les chercher après la bataille. Je les chargeais dans la voiture, puis je revenais en prendre d'autres. Dans la nuit, l'armée a incendié des bâtiments, dont la mosquée de Rabaa. C'est là qu'on a commencé à trouver des corps carbonisés. On les amenait sans cesse. Puis on les rangeait les uns à côté des autres.»

Ce matin-là, c'est l'heure de l'identification. Dehors, une liste répertorie les noms et les origines des cadavres. Il faut ensuite aller les réclamer à l'intérieur. Ils ressortent enfin, un par un, abrités dans des cer...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant