Les IPO ont lourdement chuté au premier semestre selon Baker & McKenzie

le
0

(AOF) - Les IPO, tant transfrontalières que domestiques, ont lourdement chuté au cours du premier semestre dans le monde, selon une étude Baker & McKenzie. Seulement 167 IPO ont été enregistrées dans le monde au cours des six premiers mois de l'année, pour une valeur à peine supérieure à 25 milliards de dollars, soit 40 milliards de moins qu'au premier semestre 2015.

Les IPO domestiques ont, elles, reculé de 56 % en valeur et de 45 % en volume. Les IPO transfrontalières ont chuté de 72 % en valeur et de 55 % en volume sur la même période, soit 29 opérations pour 5,8 milliards de dollars : elles ont donc représenté, tant en valeur qu'en volume, environ un 20% des IPO totales dans le monde. Ce phénomène de baisse vertigineuse résulte de l'incertitude engendrée par différents évènements politiques dont le paroxysme est, bien entendu, le Brexit.

Sur le plan sectoriel, ce sont les services financiers qui continuent de dominer les IPO transfrontalières au niveau mondial en valeur avec près de 3,4 milliards de dollars sur le premier semestre 2016 en dépit d'une forte baisse (- 72 %) par rapport aux six premiers mois de 2015. Les IPO transfrontalières dans le secteur de la high tech ont également lourdement chuté (- 81 %), ce qui s'explique par des tours de table plus importants auprès d'investisseurs privés et par une faible performance en Bourse d'entreprises du secteur qui s'y sont introduites récemment. En volume, le secteur de la santé continue de dominer les IPO transfrontalières avec 7 IPO sur la période, soit près du quart de l'activité totale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant