Les investisseurs voient une série d'IPO techs en Europe en 2017

le
0
    HELSINKI, 1er décembre (Reuters) - L'Europe, qui reste à la 
traîne de la Silicon Valley et de la Chine pour ce qui est de 
créer des groupes technologiques d'envergure mondiale, voit 
cependant émerger toute une série d'entreprises candidates à une 
entrée en Bourse en 2017, ont déclaré des participants à la 
conférence technologique Slush. 
    "Je pense que nous construisons une génération d'entreprises 
(...) qui constitueront les plus grosses introductions en 
Bourse", a déclaré à Reuters Fred Destin, d'Accel Partners, 
évoquant des sociétés comme Deliveroo, BlaBlaCar, Spotify et le 
comparateur de prix en ligne Check 24 en Allemagne. 
    "Nous verrons des introductions en Bourse de cinq à dix 
milliards d'euros dans les prochaines années, j'en suis sûr", 
a-t-il dit. 
   Adam Kostyal, directeur du département Europe du Nasdaq, 
estime quant à lui que 15% à 20% des IPO qui auront lieu en 2017 
sur le segment européen du marché américain seront liées de près 
ou de loin à la technologie. 
    Les spécialistes du capital risque placent en tête des 
candidats à une entrée en Bourse le service de musique en ligne 
suédois Spotify, dont un administrateur a déclaré qu'il pourrait 
être bénéficiaire en 2017, la plate-forme de covoiturage 
française Blablacar ou la société britannique spécialisée dans 
la livraison de repas à domicile Deliveroo.   
    A la fin novembre, 12 sociétés européennes voulant entrer en 
Bourse étaient parvenues à lever 760 millions de dollars (716 
millions d'euros), selon les données de Pitchbook. Sur la même 
période, 17 candidates américaines ont levé 1,6 milliard de 
dollars.     
 
 (Tuomas Forsell, Jussi Rosendahl et Mia Shanley,  Catherine 
Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant