Les investisseurs sont excessivement attentistes

le
0

(NEWSManagers.com) - Les perspectives macroéconomiques sont loin d'être particulièrement sombres mais les investisseurs ont perdu l'appétit pour le risque. Ils ont des montagnes de cash, avec des poches de 5,7% en ce début juin, leur plus haut niveau depuis novembre 2001, selon le dernier sondage BofA Merrill Lynch réalisé entre les 3 et 9 juin auprès de 213 participants représentant des actifs sous gestion cumulés de 654 milliards de dollars. L'appétit pour le risque et l'allocation actions globale se retrouvent à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans.

Cette aversion au risque serait cohérente dans un environnement de récession mais la croissance mondiale et les prévisions de bénéfices sont à leur plus haut niveau depuis six mois alors que les perspectives d'inflation mondiale se retrouvent à leur plus haut niveau depuis un an. Dans ce contexte, estime BofA Merrill Lynch, des événements négatifs dans le courant de l'été (par une exemple un Brexit à bref délai) pourraient constituer de bonnes opportunités d'achat.

Les investisseurs mettent la possibilité d'un Brexit en tête des risques extrêmes, devant un échec éventuel des politiques d'assouplissement quantitatif des banques centrales et la Chine avec la menace d'une dévaluation et les défauts d'entreprises. Cela dit, les deux tiers des investissements estiment que le risque de Brexit reste improbable, ce qui explique que 26% d'entre eux jugent la livre sous-évaluée.

Les deux tiers des investisseurs n'attendent pas de hausse des taux américains ce mois-ci et ils sont 48% à prévoir un assouplissement de la politique monétaire de la Banque du Japon durant la même période.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant