Les investisseurs sont désormais en quête de sécurité

le
0

(NEWSManagers.com) -

Ce n'est peut-être pas une capitulation mais cela commence à y ressembler. Les investisseurs anticipent en ces premiers jours de janvier les conséquences des coûts liés à la remontée des taux américains qui va favoriser une hausse du dollar et des coûts de refinancement plus élevés qui vont peser sur les marges des entreprises. Du coup, les fonds spécialisés sur les actions américaines ont subi durant la semaine au 13 janvier des sorties nettes pour un montant de 12,5 milliards de dollars, le plus élevé des dix-huit dernières semaines, selon les statistiques hebdomadaires communiquées par BofA Merrill Lynch sur la base des données fournies par le spécialiste du suivi des flux EPFR Global. Les fonds monétaires ont de leur côté engrangé 24 milliards de dollars sur la semaine et 149 milliards de dollars depuis le quatrième trimestre 2015.

Pour l'ensemble des fonds actions, la semaine sous revue s'est soldée par une décollecte nette de 11,9 milliards de dollars, la plus importante des dix-huit dernières semaines. Les fonds d'actions européennes ont enregistré leur première décollecte des quinze dernières semaines, pour un montant il est vrai modeste de 0,1 milliard de dollars. Les fonds dédiés aux actions émergentes restent pris dans leur spirale négative avec une décollecte de 1,6 milliard de dollars. Seul le Japon résiste plutôt bien, avec des entrées nettes de 2 milliards de dollars, la plus importante des dix-sept dernières semaines. On observe, au niveau sectoriel, des sorties de 1,1 milliard de dollars sur les fonds spécialisés sur les technologies et de 0,7 milliard de dollars sur les fonds dédiées aux financières, des montants plus vus depuis une vingtaine de semaines.

Côté obligataire, la semaine s'est terminée pour l'ensemble des catégories par une collecte nette de 2,3 milliards de dollars. Les fonds spécialisés sur les obligations en catégorie d'investissement ont attiré 3 milliards de dollars, le montant le plus élevé des six dernières semaines. Les fonds d'obligations municipales ont continué d'engranger des capitaux pour un montant net de 0,7 milliard de dollars. En revanche, les fonds d'obligations à haut rendement ont subi des sorties nettes significatives de 4,1 milliards de dollars. Même tendance mais moins marquée pour les fonds de prêts (-0,4 milliard de dollars) et les fonds de dette émergente (-0,5 milliard de dollars).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant