Les investisseurs se tournent vers les actions américaines

le
0
(NEWSManagers.com) - Confrontés à une année 2012 de croissance molle et de faible inflation, les investisseurs internationaux ont tendance à regarder du côté des actions américaines, selon le dernier sondage BofA Merrill Lynch réalisé entre les 2 et 8 décembre auprès d' un échantillon de 255 participants représentant au total 762 milliards de dollars d' actifs sous gestion.
Pour près des deux tiers du panel consulté, contre 52% en novembre, la faiblesse de la croissance et de l' inflation sera la marque de l' année à venir. Dans ce contexte, les investisseurs donnent la préférence aux actions américaines et émergentes au détriment de la zone euro. Ils sont 72% à estimer que la zone euro présente les perspectives les moins favorables pour les bénéfices des entreprises. En revanche, un allocataire interrogé sur deux (contre 47% en novembre) pense que les Etats-Unis offre les meilleures garanties pour l' évolution des bénéfices des entreprises.

Les investisseurs sont désormais 8% en net à être surpondérés sur les actions contre 5% le mois précédent, mais au bénéfice exclusif des actions américaines.
Le débat sur l' avenir de la zone euro divise les investisseurs, 48% du panel estimant qu' aucun Etat membre ne sortira de l' euro en 2012 ou dans un avenir prévisible. Près d' un quart de l' échantillon pense pourtant qu' un Etat membre pourrait sortir de l' euro dans le courant du premier semestre 2012.

A noter enfin que les indicateurs de liquidité et d' inflation se rapprochent de ceux observés en 2009. Les investisseurs indiquent que les conditions de liquidité se sont détériorées dans des proportions significatives au cours du dernier mois pour se retrouver à leur plus mauvais niveau depuis avril 2009. Par ailleurs, les préoccupations relatives à l' inflation se sont dissipées, 34% du panel prévoyant un ralentissement de l' inflation, un pourcentage jamais vu depuis mars 2009. Pour la première fois depuis cette date, la majorité des investisseurs plaide d' ailleurs pour la mise en oeuvre de politiques monétaires plus stimulantes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant