Les investisseurs reprennent confiance en l'économie mondiale

le
2

(NEWSManagers.com) - Les investisseurs ont retrouvé une certaine confiance dans l'économie mondiale dans le sillage de la résolution de la crise budgétaire aux Etats-Unis, selon le dernier sondage BofA Merrill Lynch réalisé entre le 1er et le 7 novembre auprès d'un échantillon de participants représentant 599 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Avec la sortie de l'impasse budgétaire, les investisseurs sont 67% à estimer que l'économie mondiale va se renforcer au cours des douze prochains mois, une progression de 13 points de pourcentage par rapport au mois précédent. Interrrogés sur la fin de la politique accommadante de la Réserve fédérale, les investisseurs ont été 48% à estimer que le début du " tapering" interviendrait en mars 2014, 18% programmant ce resserrement de la politique monétaire américaine pour le deuxième trimestre de l'année prochaine.

Les investisseurs ont revu leur allocation actions légèrement à la hausse avec une surpondération à 52%, alors qu'ils ont parallèlement augmenté leur sous-pondération sur les obligations. Le plus gros mouvement a été en faveur des actions émergentes globales, qui sont à nouveau surpondérées, alors que les surpondérations sur les actions de la zone euro et les actions japonaises ont été attenuées.

Il est intéressant de noter que pour la première fois depuis 2004, les gestionnaires sont très légèrement majoritaires à considérer que les actions sont surévaluées. Au niveau régional toutefois, les actions européennes sont encore sous-valorisées dans des proportions considérables par rapport aux actions américaines.

Du côté des marchés émergents, la perspective d'un atterrissage brutal de la Chine a fait figure de principal risque extrême, ce qui a poussé les professionnels à revoir leur surpondération sur le pays à seulement 11%, soit un recul de 45 points de pourcentage par rapport au mois précédent. La Chine a toutefois la préférence des investisseurs parmi les marchés BRIC pour les douze prochains mois et prend ainsi la place de la Russie. La désaffection vis-à-vis des actions chinoises a profité aux actions coréennes, qui affichent une surpondération de 56%, en progression de 34 points de pourcentage d'un mois sur l'autre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pa69337 le lundi 18 nov 2013 à 15:10

    Ah bon, la crise budgétaire aux US à été résolu ??! J'ai cru comprendre qu'on avait juste repousé celà à fin Janvier-début Février ! J'ai du mal comprendre !

  • NORDGHAZ le lundi 18 nov 2013 à 15:09

    archi faux. les investisseurs sont les banques centrales qui alimentent les prochaines bulles pendant que des gens souffrent car asphyxiés par les impots et taxes...