Les investisseurs étrangers se renforcent dans le CAC 40

le
1
(NEWSManagers.com) - Les non-résidents détenaient 43,3 % du capital social des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011, contre 41,1% l'année précédente, selon une étude de la Banque de France publiée le 28 septembre. À la fi n de l'année 2011, les non-résidents détenaient 334,6 milliards d'euros, sur une capitalisation boursière totale de 772,3 milliards d'euros. La proportion des non-résidents dans le CAC 40 n'est certes pas aussi élevée qu'entre 2004 et 2006 (entre 45 % et 47 %), mais elle est revenue à la moyenne observée depuis 2002.
L'évolution observée l'an dernier est liée pour 1 point aux flux nets acheteurs des non-résidents, pour 0,5 point à un effet de changement dans la composition du CAC 40 et pour 0,7 point dû aux autres effets (principalement effets de valorisation).
La part des non-résidents dans la détention du capital des sociétés résidentes du CAC 40 varie selon les entreprises. Vingt d'entre elles présentent un taux de détention compris entre 25 % et 50 % de leur capital avec un taux de détention moyen de 38,1 %, treize d'entre elles se situent entre 50 % et 75 % (taux moyen de 58,4 %) et seules quatre d'entre elles ont un taux de détention par les non-résidents inférieur à 25 % (taux moyen de 17,4 %).

Les taux de détention par les non-résidents apparaissent plus faibles dans le cas des groupes ayant une part stable d'actionnariat (bloc familial ou concert d'actionnaires par exemple). Mais un taux de détention faible ne reflète pas nécessairement un manque d'appétence des non-résidents pour un titre plutôt qu'un autre, remarque la Banque de France.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4641145 le jeudi 4 oct 2012 à 12:46

    On ne parle pas de la fuite des français qui partent à l'étranger et qui détiennent de gros capitaux en bourse ?