« Les investisseurs devront être prudents en 2016 » (Henderson GI)

le , mis à jour à 15:57
2

« Les investisseurs devront être prudents en 2016 », explique John Bennett.
« Les investisseurs devront être prudents en 2016 », explique John Bennett.

L’année 2016 n’est pas dénuée de risques, souligne Henderson Global Investors. Pour John Bennett, Directeur gestion actions Europe chez Henderson GI, les investisseurs devront être actifs dans leur gestion l’an prochain pour dégager des performances positives.

« En 2016, les investisseurs sur les actions européennes doivent, plus que jamais, faire preuve de prudence dans le choix de leurs investissements », explique John Bennett dans un point de marché diffusé lundi 14 décembre.

Pour lui, « Les valorisations des sociétés européennes continuent à être plus attrayantes que celles des Etats-Unis et des pays émergents, mais le cycle de croissance des bénéfices des sociétés a atteint son plus haut niveau. Nous devrions assister en 2016 à la multiplication d’annonces d’avertissements sur les résultats ».

Plus en détails, « suite au ralentissement de la croissance économique dans les pays émergents, la fabrication des produits bon marché, jusqu’alors réalisée en Chine et plus largement en Asie, est désormais effectuée en Europe. Ceci devrait affecter la capacité de nombreuses sociétés manufacturières à imposer leurs prix de vente et conduire à un marché baissier de plusieurs années sur le secteur des biens d’équipement, réduisant par là même les opportunités pour les investisseurs », explique-t-il.

Le gérant adopte un point de vue plutôt baissier pour les marchés en 2016. En conséquence, cela nécessite d’adapter son portefeuille d’actions en faisant les bons choix pour se prémunir des mouvements globaux du marché.

« Il est un peu banal, pour un gérant actif, de dire que nous nous trouvons dans un marché idéal pour la sélection de titres, mais les investisseurs sur les actions européennes doivent, plus que jamais, faire preuve de prudence dans le choix de leurs investissements. Suivre l’indice, en investissant sur des ETF ou des supports similaires, entraînera probablement des rendements décevants lorsque le marché finira par sanctionner les titres de croissance surévalués », estime ainsi John Bennett.

Tous les secteurs d’activité ne connaîtront pas le même parcours sur les marchés en 2016 : « il existe quelques opportunités, notamment pour les sociétés européennes axées sur leur marché domestique. Nous continuons à rechercher des sociétés opérant sur des secteurs bien positionnés pour tirer profit d’un changement positif et le secteur des produits pharmaceutiques reste notre thème de prédilection depuis plus de cinq ans », explique-t-il..

Le secteur pharmaceutique a subi des prises de bénéfices au cours des derniers mois alors que les investisseurs ont craint « que la capacité de l’industrie à influencer les prix de vente de leurs produits soit mise à mal par la campagne électorale américaine », rappelle John Bennett. Néanmoins, « pour les médicaments spécialisés, répondant à des besoins non satisfaits, nous sommes convaincus que le secteur conservera sa capacité à influencer les prix de vente. Nous restons donc fortement surpondérés sur ce secteur », termine-t-il.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mardi 15 déc 2015 à 17:30

    saison de vente de salades....

  • M3182284 le mardi 15 déc 2015 à 16:40

    bull à la hausse, bear à la baisse, sacré Bourso qui abreuve d'articles en fonction de la tendance du jour.