Les investisseurs de plus en plus pessimistes sur les entreprises

le
0
(NEWSManagers.com) - Les investisseurs s'attendent à des mois très difficiles pour les entreprises dans le monde ainsi qu'à un environnement macro-économique toujours très tendu.

Selon le dernier sondage BofA Merrill Lynch réalisée entre les 6 et 12 juillet auprès de 190 investisseurs représentant un montant agrégé de 567 milliards de dollars d'actifs sous gestion, les allocataires sont 38 % en net à estimer que les bénéfices des entreprises vont se détériorer au cours des douze prochains mois. Le mois dernier, 19% de l'échantillon s'attendait à une dégradation de l'environnement micro-économique dans le monde. Concernant l'état de santé des économies, les allocataires sont 13% en net à estimer que la conjoncture économique mondiale va se détériorer au cours des douze prochains mois, contre 11 % il y a un mois.

Dans ce contexte, la poche de liquidités des allocataires reste élevée. 33 % sont surpondérés en cash, contre 39 % en juin. Les actions américaines ont vu leur popularité chuter au cours du dernier mois. Les allocataires ne sont plus que 14 % à les surpondérer, contre 31 %. En revanche, ils ont réduit leur souspondération en actions européennes : elle passe de 36 % à 26 %. Les actions émergentes deviennent, " par défaut" souligne l'étude, la plus forte surpondération des panélistes avec 19 %. Les obligations demeurent à 23 % de souspondération, inchangée depuis le dernier sondage. L'allocation vers les matières premières se situe en juillet à son niveau le plus bas depuis février 2009. Les allocataires souspondèrent cette classe d'actifs à 13%.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant