Les investisseurs boudent les fonds gérés par des femmes

le
0
(NEWSManagers.com) - En moyenne, les fonds d'investissement gérés par des femmes aux Etats-Unis ont attiré ces sept dernières années 15 % d'encours de moins que ceux gérés par des hommes, fait ressortir une étude de deux spécialistes de l'Université allemande de Mannheim, Alexandra Niessen-Ruenzi et Stefan Ruenzi (*). Pourtant, les femmes suivent des styles d'investissement plus fiables et leur performance est en moyenne identique à celle des produits gérés par des hommes.

Une étude en laboratoire montre que, s'il est impossible d'évoquer rationnellement une discrimination statistique, il existe un préjugé négatif à l'encontre des femmes exerçant des professions financières chez la plupart des membres du panel. En outre, les gérants qui génèrent des souscriptions faibles ne sont pas recherchés par les sociétés de gestion, ce qui explique la faible proportion de femmes dans la profession.

Cela n'exclut pas d'autres explications comme le fait que les préjugés contre les femmes se traduisent par une discrimination implicite à l'embauche, ou le fait que les femmes elles-mêmes partagent ces préjugés à l'encontre des femmes dans la finance, ce qui peut en fin de compte inciter ces femmes à choisir d'elles-mêmes d'autres domaines d'activité.

Les deux universitaires posent de manière volontairement provocatrice la question de savoir pourquoi, dans ces conditions, il y a tout de même des gérants femmes. D'une part, il peut être intéressant pour un gestionnaire de fonds de recruter des femmes pour placer ses fonds auprès d'investisseurs féminins. D'autre part, la loi Dodd-Frank stipule que les agences fédérales ne doivent entretenir de relations d'affaires qu'avec des entreprises " qui intègrent équitablement des femmes" , de sorte que pour espérer remporter des mandats, il est nécessaire d'employer au moins quelques gérantes.

(*) Sex Matters: Gender and Prejudice in the Mutual Fund Industry
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant