Les investisseurs américains se défient toujours plus de la France

le
2
François Hollande en février lors du Conseil stratégique de l'attractivité.
François Hollande en février lors du Conseil stratégique de l'attractivité.

L'exécutif ne ménage pas ses efforts pour tenter d'attirer les investisseurs étrangers dans l'Hexagone. Dimanche, François Hollande recevait à l'Élysée 25 patrons de grandes entreprises étrangères, dans une nouvelle édition du Conseil stratégique de l'attractivité, après celle, très médiatisée, du 17 février. Le combat est loin d'être gagné. En décembre 2013, cinquante présidents de filiales de grands groupes internationaux installés en France avaient tiré la sonnette d'alarme dans une tribune publiée dans le quotidien économique Les Échos. "Depuis quelques années, nous avons de plus en plus de mal à convaincre nos maisons mères d'investir et de créer des emplois en France", avertissaient-ils. 12 % des décideurs américains recommandent la France Premiers investisseurs étrangers en France, avec plus de 440 000 emplois directs, les Américains sont en première ligne. Et près d'un an après, ils sont toujours aussi sceptiques. C'est en tout cas ce que suggère le quinzième baromètre annuel de leur moral, réalisé par le cabinet de conseil Bain & Compagny pour le compte de la chambre de commerce américaine en France. Publiée jeudi, l'édition 2014 révèle que seuls 12 % des 83 représentants en France de sociétés américaines interrogés (représentant plus de 58 000 salariés) estiment que la perception de la France par leur maison mère est "bonne" ou "excellente". Un chiffre à rapprocher des 56 % atteint en
...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw le jeudi 23 oct 2014 à 19:30

    encore une nouvelle taxe!! : 160€ annuel pour les véhicules les plus polluants

  • roulio86 le jeudi 23 oct 2014 à 19:16

    sont pas fous , vont pas venir se faire plumer par un irresponsable....