Les investissements ont tiré la demande d'or au troisième trimestre

le
1
La demande mondiale d'or a atteint 1.054 tonnes au troisième trimestre, selon un rapport du World Gold Council paru ce jeudi, soit une hausse de 6% par rapport à la même période l'année dernière. En valeur, cela équivaut à un record absolu de 57,7 milliards de dollars. Selon le rapport, cette augmentation est due aux investissements, qui ont progressé de 33% par rapport à l'année dernière (+25% par rapport aux trois mois précédents), à 468,1 tonnes, soit un record en valeur de 25,6 milliards de dollars. C'est en Europe que la flambée des investissements a été la plus spectaculaire : +135%, à 118,1 tonnes. Les entrées de capitaux sur les trackers et produits équivalents s'établissent à 77,6 tonnes, soit 58% de plus qu'un an plus tôt ? mais bien moins qu'au 2e trimestre 2010, où elles avaient atteint 291,6 tonnes. Marcus Grubb, directeur des investissements du World Gold Council, n'est pas surpris. "L'inflation, la dégradation de la note de crédit américaine, l'aggravation de la crise de la dette souveraine dans la zone euro et les mauvaises performances de nombreux actifs ont conduit les investisseurs à augmenter leur participation dans l'or, afin de protéger leur patrimoine." Cette progression des achats sur le trimestre s'est faite malgré des prises de bénéfices massives courant septembre : alors que le cours à Londres avait atteint un nouveau record au début du mois, à 1.895 dollars l'once, il était redescendu à 1.598 dollars le 26 septembre. Cette correction a incité les acheteurs à se repositionner sur le métal jaune, qui revenait au-delà des 1.750 dollars la tonne à la mi-novembre. Et pour Marcus Grubb, "il est probable que les investisseurs continueront de chercher dans l'or une protection face aux incertitudes économiques, qui ne faiblissent pas".
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5813061 le lundi 21 nov 2011 à 11:08

    quelle explication peut on donner à cette baisse persistante ?Faut il y voir un désengagement de gros investisseurs, fonds ou pays?