Les investissements limiteront les profits de Volkswagen en 2012

le
1
LES INVESTISSEMENTS LIMITERONT LES PROFITS DE VW EN 2012
LES INVESTISSEMENTS LIMITERONT LES PROFITS DE VW EN 2012

par Andreas Cremer

WOLFSBURG, Allemagne (Reuters) - Volkswagen pense battre en 2012 et 2013 le record de ventes qu'il a établi l'an dernier et mise sur l'innovation pour devenir le numéro un mondial de l'automobile d'ici 2018.

La croissance des bénéfices devrait en revanche marquer une pause cette année, a indiqué lundi le constructeur lors de la publication de son rapport annuel, en raison des investissements massifs qu'il prévoit dans de nouvelles technologies.

"Nous devons rentrer dans nos frais après un développement important et des coûts de mise en route", a dit le président du directoire de VW Martin Winterkorn, lors d'une conférence de presse au siège de la société à Wolfsburg.

Le groupe aux 10 marques a l'intention de proposer cette année 40 modèles nouveaux ou réactualisés, a-t-il précisé.

VW a commencé cette année à étendre aux petites et moyennes voiture le système des plates-formes communes, avec à la clé "des économies substantielles" à long terme, a-t-il dit.

Le groupe estime que les partages de composants entre ses marques, y compris entre le haut de gamme Audi et l'entrée de gamme du groupe Skoda, pourraient permettre de réduire jusqu'à 20% les coûts de production et jusqu'à 30% les temps d'assemblage.

Volkswagen vise pour 2012 un bénéfice opérationnel équivalent aux 11,3 milliards d'euros atteints en 2011, avant de le faire croître à nouveau en 2013. Quant au chiffre d'affaires du premier constructeur automobile européen, il devrait dépasser en 2012 et 2013 les 159,3 milliards d'euros de l'an dernier.

En tablant sur une poursuite de la croissance du secteur aux Etats-Unis et dans les marchés émergents - Asie, Amérique latine et Russie - VW pourrait dépasser cette année son record de ventes établi en 2011 avec 8,3 millions de voitures vendues dans le monde.

PLUS SOUPLE

"Le boom automobile qui ne se dément pas offre un vent favorable à nos plans de croissance", a dit Martin Winterkorn, estimant que le marché mondial des voitures particulières et des petits utilitaires pourrait dépasser les 100 millions d'unités d'ici 2018.

VW avait déclaré en septembre qu'il investirait 62,4 milliards dans ses usines, les véhicules et le développement dans le cadre de son budget roulant sur cinq ans. Le constructeur n'a pas divulgué les coûts du lancement de sa nouvelle technologie de voiture compacte, tout en admettant qu'il a un impact sur ses profits.

Par ailleurs, Martin Winterkorn a reconnu que VW avait encore des obstacles à franchir pour combiner ses activités automobiles avec celles de Porsche SE. VW risque d'avoir à payer environ un milliard d'euros d'impôts s'il achète les 50,1% restants de l'activité automobile de Porsche avant 2014.

VW a abandonné en septembre son projet de fusion totale avec Porsche après des poursuites entamées contre le constructeur de voitures de sport aux Etats-Unis et en Allemagne qui ont rendu difficile l'évaluation de la valorisation de l'entreprise.

En Bourse vers 13h00 GMT, l'action Volkswagen perdait 2% à 140 euros, alors que l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes gagnait 0,45%.

VW avait annoncé en février une baisse inattendue de son résultat d'exploitation au quatrième trimestre 2011 et un quasi-doublement de ses stocks de véhicules invendus, achevant sur une note morose une année pour le reste très solide.

Le groupe VW possède les marques Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Porsche, Bentley, Bugatti, Lamborghini, auxquelles s'ajoutent les marques de camions MAN et Scania.

Marion Douet et Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • AND.KOTE le lundi 12 mar 2012 à 15:16

    Autre chose que PSA§§§meilleure gestion.