Les investissements industriels prévus en hausse de 7% en 2015

le
4
LES INDUSTRIELS FRANÇAIS REVOIENT EN HAUSSE LEURS PRÉVISIONS D'INVESTISSEMENTS POUR 2015
LES INDUSTRIELS FRANÇAIS REVOIENT EN HAUSSE LEURS PRÉVISIONS D'INVESTISSEMENTS POUR 2015

PARIS (Reuters) - Les industriels français ont revu en forte hausse leurs prévisions d'investissements pour 2015 après une progression qu'ils estiment toujours à 2% sur l'ensemble de 2014, selon l'enquête trimestrielle de l'Insee publiée mercredi.

Ils attendent désormais une hausse de 7% de leur poste investissements cette année, contre 3% dans leurs précédentes prévisions de janvier.

Selon l'Insee, la révision à la hausse des prévisions pour 2015 concerne l'ensemble des secteurs, à l'exception notable des biens d'équipements où ils devraient reculer de 1% (au lieu de +1% attendu lors de la précédente enquête).

La plus forte progression est anticipée dans la fabrication des moyens de transport (+14% contre +5% en janvier), dont l'automobile (+15% au lieu de +10%).

Les hausses attendues dans les autres secteurs sont de +5% (au lieu de +1%) dans les industries agroalimentaires et de +7% (contre +4%) dans les "autres industries".

Toujours selon l'Insee, les industriels interrogés sont quasiment aussi nombreux à faire état d'une hausse ou d'une baisse de leurs investissements au premier semestre 2015. Mais ils sont plus nombreux à anticiper une augmentation qu'une diminution le second semestre, le solde d'opinions (+10) étant supérieur à son niveau moyen (+5).

La destination des investissements ne se modifierait que légèrement en 2015 par rapport à 2014.

La part destinée au renouvellement ou à la modernisation des équipements serait au-dessus de sa moyenne de longue période, alors qu'à l'inverse, celle des investissements consacrés à l’introduction de nouveaux produits ou à l’extension de la capacité productive resterait en deçà, souligne encore l'Insee.

En 2015, la part prévue des équipements déclassés pour des raisons d’usure et de vieillissement dépasserait ce que les industriels anticipaient pour 2014 (56% contre 51%). Elle se situe nettement au-dessus de sa moyenne (49%).

Celle des déclassements suscités par l’abandon de capacités sur produits anciens resterait par contre inférieure (9%) à sa moyenne (12%).

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8404021 le mercredi 6 mai 2015 à 12:12

    C'est bien mais c'est trop tard, ceux qui ont eu les couyes d'investir pdt la crise vont sortir à pleine vitesse. Les autres (et en France on est surtout "des autres") vont regarder le train passer. Il faut voir la verité en face, on est un peuple de trouillards (et ce à tous les niveaux)

  • faites_c le mercredi 6 mai 2015 à 10:14

    Peut-on avoir les chiffres réels d'investissement au Q1 2015 comparé au Q1 2014, chiffres qui devraient démontrer sans ambiguïté que les investissements sont à la hausse? La technique du "je rase gratuit demain" n'a strictement aucun intérêt et, travaillant dans l'industrie, je peux affirmer qu'il n'y a aucune hausse d'investissement planifiée en 2015 dans mon entreprise!

  • faites_c le mercredi 6 mai 2015 à 10:11

    "Ils attendent désormais une hausse de 7% de leur poste investissements cette année, contre 3% dans leurs précédentes prévisions de janvier." L'Insee nous prend vraiment pour des co...! Contrairement au gouvernement qui est totalement incapable de contrôler un budget, les entreprises ont elles un budget prévisionnel qui est approuvé en général au plus tard au début du dernier trimestre de l'année précédente et qui inclus les investissements!

  • patriot9 le mercredi 6 mai 2015 à 10:10

    Les frontistes et sarkosystes n'aiment que les mauvaises nouvelles pour la France.