Les investissements étrangers en France ont rebondi en 2014

le
1
Les investissements étrangers en France ont rebondi en 2014
Les investissements étrangers en France ont rebondi en 2014

Après trois années de baisse, le nombre d'opération étrangères d'investissements en France est reparti à la hausse en 2014. Malgré le «French Bashing», les investissements directs étrangers ont progressé de 8%, selon l'agence Business France. Les Etats-Unis restent les premiers investisseurs dans l'Hexagone. Si les activités de production restent majoritaires, les créations de centre de recherche et développement montent en puissance.

Selon l'agence chargée de promouvoir les investissements internationaux et l'exportation, 1 014 décisions d'investissement ont eu lieu dans le pays, ce qui a permis la création ou le maintien de 26 535 emplois. «La France continue d'attirer des investissements dans les fonctions à forte valeur ajoutée, notamment celles de la production et de la recherche, a expliqué Muriel Pénicaud, la directrice générale de Business France. La France est, depuis quatre ans, le premier pays d'accueil des implantations industrielles en Europe.» Un bémol toutefois : en 2013, les investissements étrangers avaient permis de préserver ou de créer 29 630 emplois, donc plus qu'en 2014.

Attirés par la qualité des infrastructures et de la main-d'oeuvre

Selon Business France, cet écart s'explique par la montée en puissance des investissements en recherche et développement qui génèrent moins d'embauches. « Il faut néanmoins s'attendre à ce que la création ou le rachat de ces centres de R&D soient suivis par le lancement de lignes de production au cours des prochaines années », reprend Muriel Pénicaud, soulignant qu'un quart des chercheurs français sont embauchés par des filiales d'entreprises étrangères.

Dans le détail, les activités de production ont représenté en 2014 30% des investissements réalisés en France. La recherche et développement, ingénierie et design 9%. Pour expliquer cette progression de 8% par rapport à l'année précédente, plusieurs hypothèses sont mises en avant : la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • clausfer le lundi 16 mar 2015 à 15:31

    En même temps, ils rachètent des boites françaises. Bientôt on sera un peuple d'esclaves.