Les investissements étrangers en France ont progressé en 2013

le
0
HAUSSE DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN FRANCE EN 2013
HAUSSE DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN FRANCE EN 2013

PARIS (Reuters) - La France a attiré 514 projets d'investissements internationaux en 2013, soit 9% de plus qu'en 2012, restant à la troisième place européenne, derrière le Royaume-Uni (799, +15%) et l'Allemagne (701, +12%), selon le baromètre Ernst & Young publié mardi.

Ces projets, dont le nombre a progressé de 43 en un an, représentent 14.122 emplois, en hausse de 34% par rapport à 2012, ce qui place la France en deuxième position sur ce point, derrière le Royaume-Uni (27.953, -8%).

Les entreprises européennes ont représenté 57% de ces projets d'implantations ou d'extensions en France, soit 290, les entreprises américaines 25%, soit 127, et le bloc Brésil, Russie, Inde et Chine 4%, soit 19.

La France reste la première destination européenne pour les implantations industrielles, avec 166 projets contre 127 en 2012, mais elle est devancée par sept pays européens pour la création d'emplois associée à ces implantations (4.806).

Un tiers des investisseurs estime que l'attractivité de la France s'améliorera dans les cinq prochaines années. Au rang des critiques, les investisseurs citent le niveau élevé de la fiscalité (43%), le coût du travail (34%) et l'environnement juridique des affaires (32%).

Les secteurs de l'énergie, des transports et du numérique sont les moteurs de l'attractivité de la France, avec des poids respectifs de 18%, 10% et 10%.

La France doit davantage convaincre les investisseurs internationaux, "en particulier les pays émergents ? lesquels sont à l'origine de seulement 19 projets contre 107 en Allemagne et 87 au Royaume-Uni", lit-on dans le baromètre.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Mathilde Gardin)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant