Les introductions en Bourse menacées par le shutdown

le
0
Twitter, Candy Crush ou encore Criteo sont menacés par la paralysie budgétaire aux États-Unis. En principe, le régulateur financier ne gère plus les procédures d'entrée en Bourse pendant un «shutdown».

Un obstacle inattendu pourrait se dresser devant le projet d'introduction en Bourse du réseau Twitter. Non pas une brutale perte d'appétit du marché, mais tout simplement l'incapacité de la Securities and Exchange Commission (le gendarme des marchés américains) de superviser l'opération, en raison du «shutdown».

Faute de vote du Congrès sur le budget public pour l'année fiscale qui a débuté le 1er octobre, de nombreuses administrations et services fédéraux sont placés sous l'éteignoir. C'est le cas de la SEC qui pourrait bientôt se limiter à expédier les affaires courantes en ne conservant que 252 employés en activité sur un effectif de 4149 personnes.

La Commission boursière américaine précise dans un document les missions incontournables auxquelles...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant