Les internes en médecine appelés à une grève illimitée

le
0

PARIS (Reuters) - Une intersyndicale appelle les internes en médecine à une grève illimitée à partir du 12 novembre pour alerter sur le "malaise" actuel et défendre leurs conditions de travail.

Dans un communiqué, l'Isnih (Intersyndicat national des internes des hôpitaux), qui représente environ 12.000 internes en France, précise qu'une manifestation est prévue le même jour à Paris.

L'organisation demande l'ouverture de négociations sur un ensemble de revendications incluant la formation, les créations de postes, le temps de travail et la liberté d'installation.

Selon une étude qu'elle a menée à la rentrée, les règlements sur le repos de sécurité et le temps de travail sont bafoués et le rappel à l'ordre du ministère de la Santé, début septembre, n'aurait pas suffi à améliorer la situation.

En outre, l'Isnih regrette "les termes plus que mitigés, notamment" du projet d'accord du 25 octobre sur la limitation des dépassements d'honoraires, sans pour autant le dénoncer.

Ce texte signé par l'assurance maladie et trois syndicats de médecins sous la pression du gouvernement, prévoit d'encadrer les pratiques tarifaires des médecins.

Plus largement, l'Isnih invite l'ensemble des organisations de jeunes médecins à discuter d'une plate-forme commune de revendication pour que les jeunes soignants "ne soient pas les oubliés de la jeunesse, pourtant priorité première de la présidence de la République."

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant