Les intermittents lèvent l'occupation du ministère de la Culture

le
82
Les intermittents lèvent l'occupation du ministère de la Culture
Les intermittents lèvent l'occupation du ministère de la Culture

Après la proposition, la réaction. Alors que le Medef a proposé jeudi matin la suppression du régime des intermittents du spectacle lors de négociations sur l'avenir de l'assurance chômage, la réponse des premiers concernés n'a pas tardé. Ce jeudi après-midi, une cinquantaine d'intermittents ont occupé le hall du ministère de la Culture, rue des Bons-Enfants à Paris. Ils ont quitté les lieux en début de soirée après avoir appelé à des manifestations à Paris et en province le 27 février, date de la prochaine négociation sur leur régime d'assurance chômage.

Une délégation a rencontré dans l'après-midi la ministre Aurélie Filippetti.  Les militants de la CGT Spectacle, du Syndeac et de la Coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France ont constaté «l'incapacité de la ministre à répondre à leur revendication». Ils réclament un communiqué conjoint des ministères du Travail et de la Culture garantissant qu'il n'y aura aucun agrément d'un accord sur l'assurance chômage qui ne prévoit pas le maintien des annexes 8 et 10 spécifiques aux salariés du spectacle.

«Nous constatons que nous ne sommes pas réellement soutenus par la ministre contre les attaques du Medef et que nous devrons aller chercher ce soutien ailleurs», indiquait le communiqué lu jeudi soir par un militant. La ministre a pourtant réitéré son attachement au régime spécifique des intermittents du spectacle mais a rappelé que la négociation paritaire dépendait des partenaires sociaux.

VIDEO. Des intermittents occupent le hall du ministère de la Culture

La CGT veut «accentuer» le rapport de force

«L'impression que cela donne, c'est que le Medef est engagé dans un bras de fer avec le gouvernement sur le Pacte de responsabilité, et que la négociation sur l'assurance chômage est un élément dans ce contexte», a estimé jeudi Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT spectacle, présent à la fois à la table ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mardi 18 fév 2014 à 20:38

    Filipetti montre ici quel intérêt elle défend : le sien, bien compris, qui sur le long terme imposera de ne surtout pas faire de tort à ses ouailles. Elle montre ici n’avoir absolument rien à faire de l’équilibre des comptes, de la simple décence élémentaire de demander à tous de faire les mêmes efforts en temps de crise.Et s’il faut continuer à spolier les autres salariés pour protéger les intermittents, eh bien, qu’à cela ne tienne.

  • s.boyer le vendredi 14 fév 2014 à 16:45

    En tant que salarié du privé j'aimerais bien suspendre ma contribution a l'entretien de la troupe de pa rasites du spectacle. Chiche?

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:33

    C'est sur, nous on ne prend pas ça à la légère.

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:33

    Les photos, des captures d'écran, sont diffusées notamment par le site internet du groupe «Résistance antifasciste de l'Indre» (Rafi) qui dénonce également les liens du candidat FN avec la section berrichonne du Renouveau français (RF), ainsi que ses réactions approbatrices sur Facebook à des opinions racistes, voire à des appels au meurtre de musulmans ou d'étrangers. «Il ne faut pas prendre tout au premier degré», se défend le militant d'extrême droite.

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:31

    On sait où ils vont les chercher au FN : Le blason tatoué sur le bras gauche du jeune homme reproduit très exactement celui de la Division Charlemagne de la Waffen-SS, qui était composée de volontaires français.

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:29

    Je profite d'un petit calme sur le forum : Rétropédalage du Front national dans l'Indre. Le parti d'extrême droite a finalement décidé d'exclure Bastien Durocher de la liste FN à Châteauroux, car des photos circulent sur des réseaux sociaux montrant son bras tatoué du blason de la Division SS Charlemagne.

  • nicog le vendredi 14 fév 2014 à 16:12

    Il n'y aura aucune Réforme. Car ils ont une capacité de nuisance énorme: Tous les plateaux Télé, spectacles, journaux, etc .... Idem pour tous les autres Régimes spéciaux;Il n'a fait aucune Réforme. ce n'est pas maintenant qu'il va commencer.

  • miez1804 le vendredi 14 fév 2014 à 15:29

    @PSDI: le pauvre onc qui se casse le c.ul pour gagner un peu plus, voilà qui est contre la soidisante "JUSTICE SOCIAL", et si on veux vraiment parler de justice sociale, le premier acte c'est de montrer l'exemple, mais ça pour un Petit Socialiste Demunie d'Intelligence c'est trop compliqué a comprendre!

  • jsrlak1 le vendredi 14 fév 2014 à 13:45

    Les glandeurs sont de retour

  • surfer1 le vendredi 14 fév 2014 à 13:43

    Combien de producteurs profitent du système pour sous-payer leurs prestataires sur le dos de l'assurance chômage ?