Les intérêts des actionnaires sont pénalisés par les parachutes dorés

le
0
(NEWSManagers.com) - Lors de rachats d' entreprises, les dirigeants qui s' apprêtent à recevoir de généreuses indemnités de départ -les fameux " parachutes dorés" -, seraient prêts à céder leurs entreprises à un prix moindre, coûtant ainsi des millions de dollars aux actionnaires, selon une étude menée par Cass Business School (Londres) et LeBow College of Business (Philadelphie).
Menée par le docteur Anh Tran de Cass Business School (City University, Londres) et les professeurs Eliezer Fich et Ralph Walkling du LeBow College of Business (Drexel University, Philadelphie), cette étude s' est intéressée à plus de 850 acquisitions annoncées aux Etats-Unis entre 1999 et 2007. Les auteurs ont observé l' importance du parachute doré pour les PDG au regard de l' ensemble des autres indemnités qu' ils pouvaient percevoir en cas de fusion, y compris la perte potentielle de revenus. Il a ainsi été démontré qu' une augmentation de 10 % de la valeur du parachute par rapport aux autres indemnités s' accompagne d' une baisse de 5 % des primes de rachat, ce qui représente une perte moyenne de 249 millions de dollars sur une acquisition type.
Selon le docteur Tran, ces résultats indiquent qu' un parachute plus important pousse certains dirigeants à brader les intérêts des actionnaires. " Nos résultats montrent que quand un PDG se prémunit contre les pertes personnelles grâce à un parachute plus important, les actionnaires eux obtiennent des conditions d' acquisition bien moins favorables. Cela suggère que des parachutes excessifs peuvent pousser certains PDG égoïstes à sacrifier les primes de rachat afin de percevoir les compensations spécifiées dans leurs contrats" , commente le docteur Tran.
" Quand une entreprise devient la cible d' un rachat, son PDG doit faire face à un dilemme moral. Il possède une influence directe sur les actions qui pourraient lui permettre d' en tirer partie personnellement au détriment des actionnaires. C' est donc bien l' importance des parachutes qui compte et non leur simple existence" , estime le docteur Tran. " Si un parachute doré protège un PDG d' une grave perte de niveau de vie lors d' un rachat, il réagit de manière totalement différente s' il est pleinement exposé. Un dirigeant qui reçoit un faible parachute couplé à une perte importante de ses revenus aura bien moins tendance à accepter le rachat de sa société. Au contraire un parachute excessivement généreux au regard de ses indemnités salariales peut le pousser à vendre quelle que soit l' offre de rachat."


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant