Les insurgés d'Al Qaïda font 18 morts chez les chiites houtis

le
0

SANAA, 20 octobre (Reuters) - Les insurgés sunnites liés à Al Qaïda ont tué 18 rebelles chiites houtis et se sont emparés d'une ville importante du centre du Yémen, apprend-on lundi de source tribale. Les Houtis, basés dans le nord du Yémen, se sont emparés de la capitale, Sanaa, le mois dernier, face au peu de résistance du gouvernement du président Abd Rabbou Mansour Hadi. Les forces houtis ont depuis avancé vers le centre du Yémen pour se retrouver face aux tribus sunnites et aux combattants d'Al Qaïda, qui considèrent les Houtis comme des hérétiques. Des combats ont éclaté dans plusieurs provinces, suscitant l'inquiétude de l'Arabie saoudite voisine. Selon des sources tribales, au moins dix combattants houtis ont été tués lors du bombardement dimanche soir d'une maison de la ville de Radda, située dans la province d'Al Baïda, par des combattants d'Ansar al Charia, groupe lié à Al Qaïda. Huit combattants houtis ont en outre été tués dans des affrontements dans les environs de Radda, ajoute-t-on. Ansar al Charia a déclaré, selon des informations en provenance du secteur Al Orch, dans Al Baïda, que des "dizaines de Houtis" avaient été tués ou blessés dans des combats depuis dimanche soir. "Les combats se poursuivent", fait savoir Ansar al Charia. (Mohammed Ghobari; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant