Les institutionnels restent fidèles aux hedge funds

le
0
(NEWSManagers.com) - Malgré l'exercice très périlleux que viennent de traverser les hedge funds, avec une performance annuelle moyenne de -5%, les investisseurs institutionnels ne semblent par trop leur en tenir rigueur. Près de 38% d'entre eux envisagent d'accroître leurs allocations dans les hedge funds au cours des douze prochains mois, contre il est vrai 54% l'année précédente, selon la cinquième enquête annuelle réalisée par SEI en collaboration avec Greenwich Associates.

Ils sont 15% à vouloir diminuer leur allocation contre 11% l'année précédente. Mais en octobre 2011, les allocations dans les hedge funds des institutionnels participant à l'enquête (un peu plus d'une centaine) représentaient 16,7% de leurs portefeuilles contre 12% en 2008. Et plus de 60% d'entre eux se disent satisfaits des rendements enregistrés au cours des six premiers mois de 2011 (6,2% en moyenne contre 9,2% en 2010).

Le défi numéro un de l'année en cours est la performance pour 36% des participants. La transparence, défi des années 2009 et 2010, est cette fois largement distancée. Pour près d'un tiers des participants, contre 21% l'année précédente, l'objectif numéro un d'un investissement alternatif est la performance absolue, alors qu'en 2011, la priorité avait été donnée aux stratégies d'investissement non corrélées.

On observe aussi que trois parmi les quatre objectifs évoqués par les institutionnels concernent les risques d'investissement, à savoir les stratégies non corrélées, la diversification et la réduction de la volatilité. C'est dire que les investisseurs institutionnels semblent vouloir utiliser les hedge funds non seulement pour trouver du rendement mais égaleemnt pour diminuer les risques de portefeuille.

L'enquête montre que l'investissement direct dans les hedge funds continue de gagner du terrain. En effet, 40% des institutionnels indiquent qu'ils investissent uniquement dans des fonds single manager, contre 24% un an plus têt et deux fois plus qu'en 2008. L'investissement en direct est bien évidemment plus courant chez les grands investisseurs, 56% de ceux disposant de plus de 56 milliards de dollars d'actifs précisant qu'ils utilisent exclusivement les fonds single manager.

Les stratégies actions long/short sont actuellement les stratégies préférées pour près de 82% des institutionnels, largement devant les stratégies event driven (53%) et les stratégies credit (42%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant