Les institutionnels négligent le risque de déflation, selon ING IM

le
0
(NEWSManagers.com) -
Les investisseurs institutionnels du monde développé sont encore trop nombreux à sous-estimer le danger de déflation, estime ING Investment Management dans une récente note. Ainsi, " les investisseurs ont trop longtemps ignoré le débat sur l' inflation et se sont trop largement focalisés sur les craintes relatives aux dettes souveraines et à la croissance mondiale" , analyse la société de gestion.
Dans un contexte de désinflation, ING IM privilégie, compte tenu de la faible croissance nominale, les actifs dont le rendement provient de revenus plutôt que de plus-values. A moyen terme, le gestionnaire donne donc la priorité aux produits à revenus fixes avec spread, notamment les obligations des pays émergents, et les actions à haut dividende.
Selon Valentijn van Nieuwenhuijzen, responsable Fixed Income & Economics chez ING IM, " le risque de déflation est sous-estimé par beaucoup et devrait dans une certaine mesure être géré et couvert. A cet égard, les marchés d' obligations d' Etat les plus grands et les plus liquides, comme l' Allemagne et les Etats-Unis, restent une option attrayante. Ces marchés affichent souvent une corrélation négative avec les actifs risqués en période de troubles sur les marchés financiers, comme cela se produit lors d' une forte crainte causée par la déflation. L' or fait en quelque sorte partie de la même catégorie. Dans les conditions actuelles, ING Investment Management considère l' or davantage comme une couverture contre la déflation que contre l' inflation" .
Par ailleurs, ING IM estime que les investisseurs devraient envisager des options telles que les obligations d' entreprises investment grade et les actions de sociétés en mesure de fixer les prix (comme les sociétés de services aux collectivités ou les soins de santé), ou qui sont habituées à opérer dans un contexte de baisse des prix à la production (telles les sociétés de télécommunications et du secteur IT).

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant