Les institutionnels européens restent fidèles aux obligations

le
0
(NEWSManagers.com) - A 73 %, les investisseurs institutionnels européens de 15 pays interrogés par JPMorgan Asset Management dans le cadre du Fixed Income Survey 2011 ont l'intention de préserver ou d'augmenter légèrement leur allocation aux obligations d'ici à la fin de cette année.
En fait, a expliqué Nick Gartside, international CIO of fixed income, lors d'une présentation à Londres, les personnes interrogées envisagent surtout d'accroître leur exposition aux obligations d'entreprises de catégorie investissement, à côté des titres d'Etats, et n'en sont pas encore à privilégier franchement le haut rendement. Cela dénote néanmoins le début d'un changement des mentalités : les membres du panel commencent à considérer l'obligataire davantage comme une source de revenus plutôt que comme un moyen de protéger leur portefeuille. D'ailleurs, 27 % des responsables interrogés tablent pour les trois ans à venir sur des rendements annuels compris entre 4 et 8 % pour les obligations corporate " investment grade" .

Les 166 investisseurs institutionnels interrogés en ligne durant les deux mois au 23 juin consacrent en moyenne 56 % de leurs encours à l'obligataire, soit le double de leur allocation aux actions.

Parmi les autres éléments intéressants du Fixed Income Survey 2011, on retiendra qu'un cinquième des institutionnels interrogés ont indiqué qu'ils gèrent leur allocation aux obligations d'Etat européennes de manière passive. D'autre part, les compagnies d'assurance vie détiennent la plus forte proportion d'obligations dans leur portefeuille, avec 74 %, tandis que la poche obligataire des fonds de pension se limite à 42 % en moyenne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant