Les institutionnels européens n'escomptent pas de ?grande rotation?

le
0

(NEWSManagers.com) -

Un sondage effectué en juin auprès de 165 investisseurs institutionnels européens par Aquila Capital a montré que 54 % des professionnels interrogés pense que la fameuse " grande rotation" , la migration massive des investissements en obligations vers les actions n'aura pas lieu. Un petit tiers des institutionnels envisage de s'en tenir à l'allocation actuelle aux obligations et 29 % comptent même l'augmenter.

Selon Oldrik Verloop, directeur chez Aquila Capital, les investisseurs institutionnels ont l'intention de maintenir leur exposition à l'obligataire même si l'environnement des difficile. Les deux tiers des personnes interrogées jugent en effet le contexte actuel éprouvant à très éprouvant tandis que trois cinquième considèrent qu'il est difficile à très difficile de générer des résultats positifs à ce stade du cycle des taux d'intérêt. Les défis principaux cités sont l'éventualité d'une hausse des taux, l'environnement de taux faibles et la possibilité d'atteindre une diversification suffisante ainsi que les risques de solvabilité et le danger d'inflation.

Près des trois quarts du panel jugent difficile à très difficile de pronostiquer l'évolution des taux d'intérêt sur les trois prochaines années. Cela incite évidemment à rechercher des solutions de remplacement, et 44 % des institutionnels interrogés ont indiqué qu'ils comptent adopter des stratégies à parité de risque pour leur allocation à l'obligataire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant