Les institutionnels critiquent la pondération des indices

le
0
(NEWSManagers.com) -
Un sondage de l'Edhec-Risk Institute auprès de 104 investisseurs institutionnels européens montre que 68 % de ces professionnels critiquent les indices actions capi-pondérés et 53 % les indices obligataires pondérés par la dette. Cependant, malgré leurs failles, ces produits demeurent une référence pour ces investisseurs et les gestionnaires d'actifs.

Interrogés sur la confusion fréquente entre indexation et gestion passive, 58 % des spécialistes estiment que les indices ne devraient pas refléter uniquement des stratégies passives, mais 75,2 % sont d'avis aussi que les indices ne devraient pas être fondés sur l'alpha.

Les indices de sous-secteurs (sub-segment) sont relativement peu importants pour les investisseurs en actions mais très importants pour ceux qui utilisent des indices obligataires.

Les investisseurs en actions reprochent surtout le fait que les indices capi-pondérés standard surpondèrent des titres trop chers et n'offrent pas une diversification suffisante. Pour leur part, les utilisateurs d'indices obligataires accordent une grande attention à une exposition fiable à la duration et aux questions de liquidité.

Enfin, l'adoption de modèles de pondération alternatifs est mieux perçue par les investisseurs utilisant les indices d'actions (45,2 %) que dans la sphère obligataire (17,6 % du panel pour les indices de " govies" et 12,5 % pour ceux d'obligations d'entreprises).

Elodie Witting

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant