Les Inrocks doivent 51.500 euros à Jérôme Kerviel

le
0
Le magazine a omis de publier la décision de justice le condamnant pour diffamation envers le trader, ce qui pourrait lui coûter très cher.

C'est une erreur de jugement qui coûte cher. Le magazine Les Inrockuptibles, condamné pour diffamation à verser 4000 euros à l'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel, se retrouve désormais avec une ardoise de... 51.500 euros, selon le quotidien Libération de mardi.

L'ancien trader, condamné à trois ans de prison ferme pour abus de confiance, faux et usage de faux, avait été traité «d'arnaqueur» dans une chronique littéraire du magazine en mai 2010, ce qui l'a poussé à attaquer l'hebdomadaire pour diffamation. Jérôme Kerviel, qui a fait perdre 4,9 milliards d'euros à sa banque, n'a pas été condamné pour enrichissement personnel. Le juge a considéré qu'il n'était donc pas un «arnaqueur» et a condamné Les Inrocks à lui verser 4000 euros et à publier la condamnation en une du site Internet du magazine pendant 15 jours.

Une erreur onéreuse

Le magazine, qui avait fait appel de cette condamnation, n'a pas publié immédiatement l'avis de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant