Les inquiétudes pour la croissance mondiale pèsent sur les marchés

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en nette baisse leur première séance de l’année, inquiets pour la croissance chinoise. Le CAC 40 a perdu 2,47% à 4 522,45 points et l’EuroStoxx a reculé de 3,14% à 3 164,76 points. La tendance est identique aux Etats-Unis où le Dow Jones perdait 2,39% vers 17h40.

L'annonce d'une dégradation de la conjoncture chinoise a pris de court les investisseurs. En décembre, la contraction s'est aggravée dans le secteur manufacturier alors que les économistes espéraient un rebond. Ainsi, l'indice Caixin-Markit des directeurs d'achats pour ce secteur est ressorti à 48,2 points, en baisse par rapport aux 48,6 de novembre et inférieur au consensus Reuters de 49.

Le bureau d'études Markit souligne que cette dégradation s'explique notamment par la faiblesse de la demande aussi bien domestique qu'étrangère. Cette nouvelle dégradation de l'activité du secteur manufacturier chinois a encore renforcé les craintes à propos de la santé de l'économie du pays.

Cette perspective a pénalisé le segment des matières premières dont la Chine est une des principales consommatrices. Ainsi, la tonne de cuivre a baissé de près de 2% aujourd'hui à 2,086 dollars. Dans le sillage des métaux de base, ArcelorMittal (-4,52%) a signé la deuxième plus forte baisse au sein d'un CAC 40 dont presque toutes les composantes ont terminé dans le rouge.

En plus des valeurs liées aux matières premières, les actions les plus exposées à la Chine ont souffert à l'image des groupes de luxe LVMH (-3,93%) et Kering (-3,89%). En tant que valeurs cycliques, les constructeurs automobiles ont également été malmenés compte tenu des craintes sur la croissance mondiale : Peugeot a perdu 4,54% et Renault 3,64%.

Bouygues (+1,67%) a fait figure d'exception dans ce paysage morose : le groupe a signé la seule hausse du CAC 40, soutenu par la spéculation autour d'un rachat de sa filiale télécoms par Orange.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant