Les initiatives se multiplient pour une transition en Syrie

le
0
Le vice-président syrien, Farouk al-Sharaa, a appelé de ses v?ux un accord «historique» entre les le régime et les rebelles.

Lundi, c'est le vice-président syrien, Farouk al-Sharaa qui est venu mêler sa voix aux appels à une solution négociée. Dans une interview au quotidien libanais prosyrien al-Akhbar , il a appelé de ses v½ux un accord «historique» entre les parties, convaincu que ni le régime, ni les rebelles ne peuvent gagner militairement. L'ancien chef de la diplomatie syrienne - sunnite comme les insurgés - ne craint pas d'afficher ses divergences avec le président Bachar el-Assad, qui le maintiendrait en résidence surveillée à Damas. «Il [Assad] ne cache pas sa volonté d'aboutir militairement jusqu'à la victoire finale et [il croit qu'] après, le dialogue sera réellement possible», ajoute Farouk al-Sharaa. Ce dernier estime qu'il y a des «opinions et des points de vues différents dans le commandement syrien. Cependant, ce n'est pas arrivé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant