Les ingrédients étaient là pour Didier Deschamps

le
0
Les ingrédients étaient là pour Didier Deschamps
Les ingrédients étaient là pour Didier Deschamps

Globalement satisfait, Didier Deschamps est revenu sur la victoire de vendredi soir au Portugal. L'ex-coach de Marseille a évoqué le positionnement de Paul Pogba et la grave blessure de Nabil Fekir.

Didier Deschamps, quel regard portez-vous sur cette victoire au Portugal ?
Au-delà du résultat face à une belle équipe du Portugal, on a mis les ingrédients nécessaires. On a eu les meilleures occasions et on aurait pu marquer avant. On a eu la mainmise sur la seconde mi-temps. On avait mal fini l'année. Là, on reprend sur une victoire et il faut apprécier. J'ai vu de belles choses. On a fait preuve de beaucoup d'agressivité, on a eu quelques bons mouvements. Et on n'a pas pris de but.

Ce succès va faire du bien dans les têtes, non ?
La victoire est le meilleur remède. Surtout quand on a enchaîné deux défaites (ndlr : contre l’Albanie et la Belgique). Mais je n’étais pas inquiet, j’étais insatisfait. Au-delà, il y a l'état d'esprit. Pour bien attaquer, il faut bien défendre. C'est un équilibre à trouver. On ne peut pas tout avoir. Les valises étaient bien pleines ces derniers temps et retrouver une solidité défensive au plus haut niveau, c'est très important.

Fekir reviendra en prenant le temps

Quid de la blessure de Nabil Fekir ?
C'est une grosse tristesse pour Nabil, pour son club et pour nous. Ce sont des choses qui peuvent arriver à l'entraînement, en compétition. Là, c'est arrivé au bout de treize minutes. On pense fort à lui, il aura besoin de courage pour revenir et il reviendra. Ce sont de circonstances de jeu mais c'est regrettable et très triste. Qu'il prenne le temps de revenir.

Du déchet mais de bonnes choses pour Pogba

Avez-vous apprécié la prestation de Paul Pogba dans un rôle d’électron libre ?
Il a fait de bonnes choses. Il a eu du déchet mais ça lui arrive aussi quand il joue dans un triangle axe droit. Ce n'est pas sa nouvelle position qui l'a amené à avoir plus de déchet. Je lui laisse une liberté importante dans la création. Avec la capacité du duo Moussa Sissoko-Blaise Matuidi de faire des percussions et des allers-retours, et avec Yohan Cabaye qui ressort bien les ballons, il y a une belle complémentarité. Nous nous sommes procuré quatre occasions nettes et nous n’avons pas laissé d'occasions aux Portugais. On n’a malheureusement pas pu voir Nabil (Fekir) et Karim (Benzema) très longtemps ensemble. Avec Antoine (Griezmann), qui n’a pas eu trop le temps de s’échauffer, il y a eu des choses intéressantes. Mais nous sommes capables de faire mieux. En fonction de l’adversaire, je retenterai cette option.

Mathieu Valbuena a débloqué la situation sur coup-franc, une première depuis huit ans chez les Bleus…
Tout arrive ! Il est en pleine confiance. J'ai parlé avec lui et je lui ai expliqué. Il a toujours été très bon en équipe de France, il est très adroit sur coups de pied arrêtés. C'est bien d'avoir cette possibilité-là. Mathieu a la qualité et il y travaille à l'entraînement. Là, c’est juste un choix différent.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant