Les infirmiers opposés à la légalisation du suicide assisté

le
0
Dans un rapport, la profession réclame une évolution de la prise en charge de la douleur pour offrir une fin de vie digne et sereine aux patients, sans renier les règles de la déontologie.

L'avis favorable de la conférence des citoyens sur le suicide assisté et des exceptions d'euthanasie ne convainc pas les professionnels de santé en première ligne, au chevet des patients. Après l'Ordre des médecins, l'ordre national des infirmiers (ONI) refuse lui aussi la légalisation du suicide assisté. Notant que dans les pays où un tel geste est possible il n'est pas rare que les infirmiers pratiquent l'euthanasie alors qu'ils n'y sont pas autorisés, l'ONI juge «inacceptable de faire porter tout le poids de l'euthanasie sur l'infirmière». «Dans l'état actuel des textes régissant la déontologie de l'infirmière, qui est tenue de secourir les malades, il y a incompatibilité complète de l'assistance à mourir, du suicide assisté, a fortiori de l'euthanasie, avec le rôle de l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant