Les infidélités de l'espion Poutine

le
0
Dans les années 1980, l'épouse de Poutine s'était épanchée auprès d'une espionne allemande sur les frasques de son mari.

En Allemagne, dans les années 1980, Vladimir Poutine ne menait pas seulement la double vie d'un agent du KGB: il multipliait aussi les relations amoureuses hors mariage. Son épouse, Lyudmila, souffrait de l'infidélité de son époux. Et les services secrets allemands ont fini par découvrir les frasques de ce lieutenant-colonel du KGB, futur président de la Russie.

Cette histoire, dont se fait aujourd'hui l'écho la presse allemande, a été découverte par Erich Schmidt-Eenboom, auteur réputé de nombreux articles et livres sur les services secrets allemands.

Au début des années 1980, le BND, le contre-espionnage allemand, s'intéressait au directeur de la «Maison de l'amitié germano-soviétique» de Dresde. La couverture cachait mal que ce poste était occupé par un agent du KGB venu espionner les deux Allemagne d'alors.

Tandis que Vladimir vaquait à ses occupations secrètes, Mme Poutine se sentait sans doute un peu seule. Elle fit alors la connaissance d'une interprète

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant