Les industriels veulent développer l'automédication

le
0
Les laboratoires souhaitent que la gamme de médicaments vendus sans ordonnance soit élargie et que les Français soient sensibilisés à leur usage.

Deux Français de moins de 65 ans sur trois se soignent parfois tout seuls, indique une étude TNS/Afipa. Une personne sur deux, affirme de son côté l'Ifop. Qu'importe si les chiffres diffèrent un peu, la conclusion est la même. L'automédication a la cote. Et, avec 7,1% du marché des médicaments, elle commence à peser lourd dans l'industrie. Pas assez toutefois pour l'Afipa, l'Association des fabricants de produits d'automédication. «Pousser à l'automédication responsable est un acte thérapeutique », affirme son président Pascal Brossard.

Pour stimuler la consommation de médicaments sans passer par le médecin, il préconise d'en faire la promotion. Pour les enfants, il propose d'enseigner les bonnes pratiques d'automédication à l'école. Pour les adultes, l'Afipa réclame une large campagne de sensibilisation qui rappellerait, au passage, le rôle du pharmacien.

Pour mieux vendre ces médicaments qui ne coûtent rien à la Sécurité sociale, il faudrait leur appose

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant