Les industriels du caoutchouc veulent des hévéas

le
0

Les industriels du caoutchouc sont de plus en plus nombreux à vouloir acheter des plantations d'hévéas, pour sécuriser leurs approvisionnements en caoutchouc naturel.

Comme Michelin, partenaire en Afrique de la Société Internationale de Plantations d'Hévéas, l'indien JK Tyre & Industries cherche à acquérir des plantations d'hévéas en Thaïlande, en Malaisie ou en Indonésie. Troisième fabricant de pneus en Inde, l'industriel veut disposer du caoutchouc naturel dont il a besoin pour développer sa production.

JK Tyre & Industries consomme actuellement 70.000 tonnes de caoutchouc naturel par an, dont  15% sont importés. La compagnie voudrait tirer ces 15% de ses propres plantations. Les fabricants de pneus indiens ont besoin dans leur totalité de 650.000 tonnes de caoutchouc par an, dont 80% sont achetées sur place.

Le fabricant de gants de chirurgie malaisien Top Glove, numéro 1 mondial de la spécialité, a la même stratégie. Pour produire 38 milliards de gants par an dans ses 22 usines en Malaisie, en Thaïlande et en Chine, il a investi 150 millions de dollars dans 8.000 hectares de plantations d'hévéas au Cambodge. L'industrie profite globalement du recul du prix de la matière première depuis février.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant