Les industriels chinois du cuivre vont alimenter le LME

le
0

Profitant des cours élevés du cuivre, les industriels chinois du secteur vont garnir les stocks du London Metal Exchange.

Un groupe associant le transformateur Jiangxi Copper, son concurrent Tongling métaux non-ferreux (le principal négociant chinois en cuivre) et Xianguang Copper s'est engagé dimanche 29 avril à fournir suffisamment de cathodes de cuivre au marché londonien pour répondre à la demande mondiale dans les deux mois à venir.

A 248.350 tonnes le 30 avril, les réserves du LME sont au plus bas depuis l'été 2009, ce qui accroit la tension du marché. Dans le même temps, les industriels chinois ont importé des quantités croissantes de cuivre depuis décembre 2011, quelque 1.360.000 tonnes sur trois mois.  Ils pourraient avoir constitué des stocks démesurés.

Pour Stephen Briggs, analyste commodities de BNP Paribas à Londres interrogé par Commodesk, « les industriels chinois ont tendance à acheter trop, quand les prix sont bas, situation observée en 2008 et 2009. En l'occurrence, une inversion entre les cours à trois mois et le cours du marché spot s'est produite depuis un mois sur le LME à Londres. La tonne de cuivre spot vaut 150 dollars de plus que les livraisons à terme.  La situation est inverse à Shanghai, et il devient lucratif de céder en Europe du cuivre acquis en Asie. »

En mars, les exportations de cuivre de Chine ont fait un bon, autour de 27.000 tonnes de cuivre, contre quelque 1.000 tonnes en février. Les industriels chinois sont donc en phase de déstockage, alors que le quart des capacités locales de raffinage de cuivre sont hors service.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant