Les «indulgences» papales ne se distribuent pas par Twitter

le
1
Twitter, média comme un autre, ne change pas les conditions pour «recevoir l'indulgence», il faut avoir accompli les actes de dévotion requis. Une question posée à un prélat au sujet des JMJ avait été à l'origine d'une confusion.

Un cafouillage de communication au Vatican a fini par laisser penser que le pape François avait décidé de distribuer largement des «indulgences» via son compte Twitter à l'occasion des JMJ de Rio. Un pape décidément branché et surtout très... indulgent. La réalité est plus nuancée. À l'occasion de grands rendez-vous - fête religieuse, jubilé, JMJ, pèlerinage -, l'Église catholique a pour habitude de décréter l'attribution d'«indulgences plénières» à tous ceux qui y participent à condition de respecter des règles précises: accomplir les actes du pèlerinage, assister à une messe, prier aux intentions du Pape, se confesser.

Cette notion d'«indulgence» n'a rien à voir avec le sens commun de l'expression «être indulgent». C'est u...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • python75 le lundi 22 juil 2013 à 10:09

    L'église n'a pas changé... comme si les pêchés pouvaient être pardonnés par un dieu qui n'existe pas... Quelle fumisterie...