Les individus fortunés profitent largement de la bonne tenue des marchés

le
0

(NEWSManagers.com) - Le monde n'a jamais autant compté de personnes fortunées. C'est ce qui ressort du Rapport sur la Richesse dans le Monde en 2013 publié hier par Capgemini et RBC Wealth Management. En 2012, la population des " IF" , les individus fortunés, qui disposent au minimum d'1 million de dollars à investir (hors résidence principale), a augmenté de 9,2 % pour atteindre 12 millions dans le monde en un an. Soit une augmentation d'un million d'individus pour atteindre les 12 millions. Plus de la moitié de la population mondiale des IF reste concentrée dans trois pays que sont les Etats-Unis, le Japon et l'Allemagne. Leur poids devrait diminuer au cours des prochaines années au profit des pays émergents, anticipe l'étude.

La richesse de ces IF a également rebondi de façon substantielle en 2012, avec une augmentation de 10 %. Selon le rapport, elle a atteint l'an dernier le niveau record de 46,2 mille milliards de dollars. Ce chiffre est bien supérieur au niveau d'avant la crise d'un montant de 40,7 mille milliards de dollars en 2007 et au pic précédent de 42,7 mille milliards de dollars de 2010.

Si 2012 a été une année record pour les IF, c'est notamment grâce à la bonne tenue des marchés financiers. Cet effet a été remarquablement positif étant donné les bonnes performances de la plupart des marchés du monde. L'indice MSCI World a augmenté de 13,2 % avec de solides performances pour l'Allemagne (27,2 %), le Mexique (27,1 %) et l'Inde (23,9 %). Les marchés des obligations dans le monde ont continué de générer de bons rendements en 2012, " bien que les performances aient varié dans les différents segments" , note le rapport. Les rendements des obligations d'État sans risque ont continué de chuter en 2012, mais à un rythme plus lent par rapport à 2011. Capgemini et RBC Wealth Management anticipent que les rendements des titres d'État vont probablement monter progressivement en 2013 si des conditions économiques favorables se maintiennent. Les IF ont également bénéficié de la bonne tenue des marchés immobiliers. Les Etats-Unis ont été les premiers du classement en Amérique du Nord avec une croissance de 3,5 %, tandis que Hong Kong (20,4 %), le Brésil (9,4 %) et le Danemark (5,8 %) ont pris la tête du classement des autres parties du monde. L'indice Dow Jones des sociétés de placement immobilier sélectionnées a aussi augmenté de 18,0 %, après une chute de 2,4 % en 2011. Enfin, concernant les investissements alternatifs, les fonds alternatifs ont eu de meilleurs résultats en 2012 par rapport à la baisse de 2,5 % enregistrée en 2011, " mais leur hausse de 7,7 % a été bien moindre que le rendement de 13,4 % affiché par l'indice S&P 500" , analyse le rapport.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant