Les «indignés» anglais font douter l'Église

le
0
Installés devant la cathédrale Saint-Paul, ils provoquent trois démissions dans le clergé.

De notre correspondant à Londres

Dix-sept jours après le début du mouvement Occupy London Stock Exchange, les manifestants n'ont guère fait vaciller le capitalisme, mais ils ont sérieusement ébranlé l'Église d'Angleterre. Trois responsables de la cathédrale Saint-Paul de Londres, sur le parvis de laquelle est installé un campement de quelque 200 tentes, ont démissionné après une série de revirements de l'Église.

Dernier en date: l'évêque de Londres a annoncé mardi son soutien aux manifestants et pris position contre leur expulsion. Elle avait pourtant été réclamée par l'Église vendredi, ce qui avait entraîné la démission du doyen de Saint-Paul. Mardi après-midi, les activistes saluaient la nouvelle sur les marches de l'édifice, alors qu'un ultimatum leur demandait d'évacuer les lieux sous 48 heures. «Nous sommes là pour un moment, l'Église est de notre côté, comme il se doit, se félicitait Nafeesa Shamsuddin, 28 ans, l'une des porte-parole du mouve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant