Les indices où il fallait investir en 2010

le
0
Après avoir gagné plus de 22% en 2009, le CAC 40 a perdu plus de 3% en 2010, pénalisé par la crise des dettes européennes. Stockholm affiche la meilleure performance boursière européenne. Wall Street s'est bien comportée

Les dettes européennes auront finalement eu raison des espoirs que le début de l'année 2010 laissaient augurer pour le CAC 40. A tel point qu'à l'exception de janvier et d'avril, l'indice parisien n'aura jamais réussi à dépasser la barre symbolique des 4000 points. Au final, le CAC 40 a perdu plus de 3%. D'autres places boursières européennes ont également subi de plein fouet la crise européenne : Madrid a perdu 17,43%, Milan a lâché 13,23%, Lisbonne a abandonné 11,79% et l'Irlande a reculé de près de 7%.

Mais le pays qui a le plus souffert, et c'est le moins que l'on puisse dire, c'est la Grèce qui a chuté de plus de 40%. Des principales places boursières européennes, seules, et ce n'est pas une surprise, Francfort et Londres se sont bien comportées avec des performances respectives de +16,06% et de +9,2%. On notera la bonne résistance de la Belgique (+ 2,67%), qui pourrait, elle aussi, être contaminé par les problèmes financiers des pays «périphériques».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant