Les indices du fret dans les abysses

le
0

(Commodesk) Les indices du transport maritime sont au plus bas, en raison de la surabondance de l'offre de navires par rapport aux matières à transporter, notamment après la sécheresse qui a réduit les récoltes de céréales russes et américaines.

Le Baltic Panamax index (BPI), qui concerne plus particulièrement les déplacements de céréales, sur des cargos assez étroits pour emprunter le canal de Panama, est passé en dessous de 600 points cette semaine, au plus bas depuis 30 mois.

Le plus général Baltic Dry Index, couvrant le vrac de matières sèches comme les métaux, les minerais et le charbon, et des cargos de différentes capacités (capesize, supramax, handysize...) est descendu à 663 points le 13 septembre, au plus bas depuis sept mois.
Même l'indice du fret pétrolier souffre des incertitudes du marché. 
Les armateurs chinois ont prévenu que l'industrie devait s'attendre à traverser une période difficile qui pourrait durer les deux prochaines années, avec le ralentissement de l'import-export au départ de la Chine.

En revanche, les compagnies internationales desservant les ports indiens comme Maersk refusent de se laisser sombrer dans la morosité, et ont entrepris de relever leurs tarifs pour le transport de conteneurs.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant