Les indices boursiers ont-ils trop monté ?

le
2
Jean-Paul Pierret © M. Bertrand
Jean-Paul Pierret © M. Bertrand
Peut-on évaluer un indice ? Quand il s'agit de fournir un chiffre précis, opposable aux tiers comme peut l'être, par exemple, la valeur d'un fonds de commerce appréciée par un expert, la réponse à la question posée est sûrement négative ! Mais elle ne l'est peut-être pas pour les motifs souvent avancés. Nombre d'observateurs insistent, en effet, sur le fait que la substance d'un indice varie trop dans le temps pour en tirer des références historiques. On sait bien qu'un indice comme le CAC 40 a été renouvelé aux trois-quarts en vingt-cinq ans. Des secteurs entiers de la cote ont disparu depuis sa création, fin 1987, les holdings diversifiés, par exemple. Et il est normal que cette composition cherche à reproduire, à la fois, ce qui se fait de mieux, ce qui est le plus représentatif et le plus liquide sur un marché. La concentration, inévitable dans des économies de taille moyenne, pour celles de leurs entreprises qui veulent tenir un rang mondial, impose aussi des ajustements périodiques. On peut, certes, discuter de leur pertinence : par exemple, la sur-représentation du secteur financier ou la sous- représentation de la distribution, souvent pour des raisons liées à la proportion du capital flottant. Mais, il demeure qu'un indice est aussi la représentation d'une sorte de consolidation d'un ensemble de bénéfices, de dividendes distribués dont on peut chercher à anticiper l'évolution future. Comme pour tout actif, on doit pouvoir cerner

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ceriz le mercredi 25 juin 2014 à 17:46

    la gratuité de l'argent : fed et cie a permis cela: mais quand le sentiment de trouille va venir: vix cie......... échappez vous!!!!!! trés vite! ce sera monstrueux.

  • pistun-i le mercredi 25 juin 2014 à 17:40

    Qu'est-ce qui justifie une telle hausse ?