«Les indicateurs sont au vert», Hollande copie Mauroy

le
1
Prétendre que «la reprise, elle est là» nous renvoie à la formule restée célèbre de Pierre Mauroy, démenti un mois plus tard par une nouvelle dévaluation du franc et le «tournant de la rigueur» de mars 1983.

C'était il y a trente ans, le 16 février 1983. Pierre Mauroy, alors premier ministre, se voulait rassurant: «Tous les indicateurs de la politique gouvernementale se remettent au vert. Les grands problèmes sont derrière nous». La phrase prononcée à l'émission «L'Heure de vérité», d'Antenne 2 (devenue France 2), est restée célébrissime. Car cinq semaines plus tard, le 21 mars, le franc était à nouveau dévalué de 2,5%, pour la troisième fois depuis mai 1981. Entre temps la gauche avait subi une défaite cinglante aux élections municipales des 6 et 13 mars, perdant une trentaine de villes de plus de 30.000 habitants.

François Hollande n'est manifestement pas superstitieux, qui émet un diagnostic pratiquement identique, dans l'esprit sinon à la lettre, s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le lundi 15 juil 2013 à 18:23

    Trop drole. Il doit nous le dire les yeux dans les yeux en plus ?