Les indemnités cachées des parlementaires

le , mis à jour le
7
L?Association pour une démocratie directe (APDD), qui s?est distinguée par le passé pour ses combats contre la réserve parlementaire et l'IRFM, a établi que près de 80 députés et sénateurs se partagent 1,5 million d?euros de rallonge annuelle sur leurs indemnités de mandat.
L?Association pour une démocratie directe (APDD), qui s?est distinguée par le passé pour ses combats contre la réserve parlementaire et l'IRFM, a établi que près de 80 députés et sénateurs se partagent 1,5 million d?euros de rallonge annuelle sur leurs indemnités de mandat.

Ne cherchez pas sur le site de l'Assemblée nationale, vous n'en trouverez aucune mention. L'Association pour une démocratie directe (APDD), qui s'est distinguée par le passé pour ses combats contre la réserve parlementaire et l'IRFM, a établi que près de 80 députés et sénateurs se partagent 1,5 million d'euros de rallonge annuelle sur leurs indemnités de mandat. « Une pratique illégale », accuse Hervé Lebreton, le président de l'APDD. « Des sommes justifiées », se défendent les parlementaires.

Jusqu'à 7 000 euros de bonus par mois

La rémunération des parlementaires est fixée par la loi organique du 13 décembre 1958 qui prévoit une indemnité de base dont le montant brut s'élève actuellement à 5 514,68 euros ainsi qu'une indemnité de fonction non imposable égale au quart de l'indemnité de base, soit 1 420,03 euros. Les parlementaires perçoivent en plus une indemnité de résidence calquée sur le surplus accordé aux agents de la fonction publique résidant dans les grandes villes. Sa valeur est égale à 3 % de l'indemnité de base, soit 165,44 euros. De sorte qu'au total, chaque parlementaire perçoit 7 100,15 euros brut par mois.

Voilà pour la théorie, car en pratique un certain nombre de députés et de sénateurs perçoivent des indemnités beaucoup plus élevées. L'APDD en a recensées près de 80 sur les deux chambres. Présidents, vice-présidents, questeurs, présidents de groupe,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 8 mois

    Suite dans le même délire on pourrait élire en même temps tous les zélus (président, députés, sénateurs, maires.....).....le même jour ce qui reviendrait à élire une seule personne le président, les autres n'étant élues que pour le décor...voyez les économies réalisées......un dictateur unique.....un seul salaire à verser et le dictateur fait ce qu'il veut. Chirac nous a mis dans la ... avec son quinquennat.

  • frk987 il y a 8 mois

    Ce n'est pas une question de nombre (c'est à la marge, côté coût), c'est une question de logique : les députés devraient être élus 2,5 années après le Président et dissolution interdite, sinon, on ferme l'Assemblée nationale qui est élue en même temps que le président, A QUOI SERT-ELLE DANS CES CONDITIONS ???????

  • M8252219 il y a 8 mois

    IRFM sur justificatifs , la bureaucratie pour tous .

  • frk987 il y a 8 mois

    Suite : ou alors soyons sérieux, élections des députés à MI-MANDAT présidentiel et interdiction au président de dissoudre l'AN. Mais élire en mai un président et en juin une AN, c'est GROTESQUE et inutile ET coûteux.

  • frk987 il y a 8 mois

    En poussant le bouchon, on dirait : député c'est une vocation, qu'ils vivent de la charité de leur électorat...et il y aura encore des milliers de candidats uniquement pour la gloriole.....On la vire quand l'AN qui ne sert PLUS A RIEN depuis le quinquennat ??????????????????

  • frk987 il y a 8 mois

    Et alors où est le problème ???? demain ils vont se voter une amnistie, et légaliser le passé, le présent, et l'avenir....

  • pbastin4 il y a 8 mois

    Il ne faut pas chercher au Panama ce qui est juste devant notre nez.. Ces pour permettre a ce monde de bien vivre avec nos impôts, que beaucoup en ont eu mare et sont partis. Si l'ont ne veux plus de Paradis Fiscaux simple, que les Etats vivent d'une manière modeste, qu'ils respectent les impôts des contribuabls en les utilisant d'une manière constructive,pas d’état providence, et baisse très considérablement les impôts. Ainsi tous le monde y trouvera son compte.