Les impôts locaux ont augmenté modérément en 2014

le
0

Selon l'étude publiée par le Forum pour la gestion des villes, les disparités entre communes restent néanmoins très fortes.

Pour les Français, l'arrivée de l'automne n'est pas seulement synonyme de rentrée scolaire, elle marque aussi le début d'une succession d'échéances fiscales! Après le troisième tiers de l'impôt sur le revenu, les ménages vont devoir en effet honorer le paiement de la taxe d'habitation à laquelle s'ajoute, pour les propriétaires, la taxe foncière. Mais contrairement aux années précédentes, ces taxes auraient relativement peu augmenté en 2014. Selon le Forum pour la gestion des villes et des collectivités locales, qui vient de publier son étude annuelle basée sur les communes de plus de 100.000 habitants, la fiscalité locale augmente de moins de 1 % en moyenne.

Après un bond de 21 % entre 2007 et 2012, la taxe foncière enregistre cette année une hausse beaucoup plus modérée de 0,9 % en moyenne. Ce chiffre cache néanmoins de grandes disparités selon les villes. Les propriétaires marseillais notamment doivent s'acquitter cette année d'une taxe qui a encore augmenté de 6 %. Malgré cette augmentation, la cité phocéenne est loin de figurer dans le peloton de tête. Sur les 41 villes présentes dans l'étude, Marseille avec ses 950 euros de taxe foncière restent dans le tiers le moins taxé. Contrairement à Dijon où les propriétaires paient une taxe de 1192 euros, en hausse de 1,4 %. Selon les données recueillies par le Forum, la taxe foncière varie en France entre 599 euros à Lille et 1339 euros à Amiens.

Promesses électorales

Quant à la taxe d'habitation, qui cette fois-ci touche l'ensemble des ménages qui occupent un logement, locataires ou propriétaires, elle n'augmente que de 0,8 % en moyenne en 2014. La plus forte progression est enregistrée à Argenteuil (+22,2 %), ce qui place la commune d'Ile-de-France en tête des villes où la taxe est la plus chère (1441 euros). Une fois n'est pas coutume, ce sont les Parisiens qui paient le moins avec une taxe d'habitation de 464 euros.

L'étude du Forum pour la gestion des villes tend à prouver que les maires ont globalement tenu leurs promesses électorales de ne pas alourdir la fiscalité locale. Les élections municipales passées, il est cependant probable que la stabilité ne dure pas. Il est déjà prévu que la redevance télévisuelle, intégrée à la taxe d'habitation, augmente de trois euros l'année prochaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant