Les impôts augmenteront de 20 milliards d'euros en 2013

le
1
Avec une croissance révisée à 0,8 % en 2013, la France devra trouver 30 milliards d'euros, un effort sans précédent.

Trente milliards: c'est finalement le montant de l'effort que la France devra fournir pour ramener son déficit public de 4,5 % du PIB en 2012 à 3 % en 2013. Un chiffre révélé par le président de la République dimanche soir sur TF1. Jusqu'à présent, l'estimation la plus reprise était celle de la Cour des comptes. Fin juillet, ses magistrats avaient calculé que l'assainissement devrait atteindre 33 milliards. Et ce en prenant l'hypothèse que la croissance économique serait de 1 % en 2013. Désormais, le gouvernement table sur une hausse du PIB de 0,8 % l'an prochain. «Nous prendrons une prévision réaliste, inférieure à 1 %, sans doute de 0,8 %», a déclaré dimanche soir François Hollande. Exit donc la prévision officielle de 1,2 % qui avait cours jusqu'alors.

Effet de présentation

Comment est-il possible, dès lors, que l'effort budgétaire soit moindre - 30 milliards au lieu de 33 milliards -, alors que la prévision de croissance est plus faible - 0,8 % au

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le dimanche 9 sept 2012 à 18:04

    Gardez bien vos 100 départements, vos sous-préfectures, vos 36000 communes, vos cantons, vos agglomérations de communes, ..................Mais surtout pas de réduction de fonctonnaires !!!! Peu importe que tout le monde, à terme soit imposé à 75% mais faut garder nos structures uniques au monde.