Les importations ralentissent au Japon, perspectives incertaines

le
0

TOKYO (Reuters) - Les importations japonaises ont ralenti en juin, permettant à la balance des paiements courants de rester excédentaire pour le cinquième mois consécutif, selon des chiffres publiés mercredi par le ministère des Finances.

Après une chute de 62,6% en mai, l'excédent de la balance courante a diminué de 19,6% en juin. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient une baisse de 23,0%.

La balance courante présentait en juin un excédent de 433,3 milliards de yens (4,45 milliards d'euros), supérieur à celui de 415 milliards de yens attendu par les économistes.

Si les importations japonaises pourraient continuer à ralentir à la faveur d'importations énergétiques moins coûteuses, les économistes préviennent que les exportations pourraient de leur côté souffrir d'une baisse de la demande extérieure, sur fond de ralentissement de l'économie mondiale.

"Les importations de pétrole brut et de gaz naturel ont probablement atteint leur sommet (...) et les exportations devraient reprendre, avec toutefois un délai, plutôt vers la fin de l'année", note Takeshi Minami, économiste en chef pour l'institut de recherche Norinchukin.

"Mais si les économies chinoise et américaine ne se ressaisissent pas, cela retardera la reprise des exportations japonaises et de la balance courante."

L'économie japonaise devrait surpasser la plupart des autres pays développés cette année, grâce à une demande intérieure solide, mais les analystes ont réduit leurs prévisions concernant la production manufacturière en raison du ralentissement de l'économie mondiale, selon un sondage mené le mois dernier par Reuters.

Stanley White; Julien Dury pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant