Les importations mondiales ralenties par la Chine en 2015

le
0
    WASHINGTON, 9 mars (Reuters) - La croissance mondiale des 
importations de marchandises a ralenti à 1,7% en 2015, affectée 
par le tassement de la progression chinoise et les difficultés 
rencontrées par les pays exportateurs de matières premières qui 
ont réduit les volumes d'échanges, montre un rapport de la 
Banque mondiale publié mercredi. 
    La faible croissance des volumes d'importations en 2015, à 
comparer avec une progression de 3% en 2014, est en grande 
partie imputable aux marchés émergents asiatiques. Si les 
importations chinoises étaient restées stables, elle-ci se 
serait établie à 2,1% en 2015, précise la Banque mondiale. 
    Le rapport note que les volumes d'importations ont décliné 
au premier semestre 2015 avant de rebondir dans la deuxième 
moitié de l'année. 
    "Les prix plus bas des matières premières ainsi que la 
transition de la Chine vers une nouvelle trajectoire de 
croissance apparaissent comme deux facteurs qui se sont 
renforcés mutuellement pour créer une faible demande pour les 
produits importés dans les économies émergentes", écrit la 
Banque mondiale. 
    La Chine a subi un affaiblissement de la demande pour ses 
exportations, émanant en particulier des pays producteurs de 
matières premières. Dans le même temps, la contraction de sa 
production industrielle a conduit à une réduction des 
importations. 
    Les fournisseurs de composants et de matières premières à la 
Chine vont voir leur reprise limitée par une demande chinoise 
désormais dans une progression plus lente, poursuit 
l'organisation.  
    A mesure que le pays s'achemine vers une économie de société 
de consommation, des opportunités émergeront pour les 
producteurs de produits finis, note-t-elle toutefois. 
     
 
 (David Lawder; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Véronique Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant